Ne pas maîtriser sa présence sur le Web | Partie 01

Encore un billet (en plusieurs parties) sur l’identité numérique… Oui et non ! Pas tout à fait !

J’ai identifié ici, et dans de futurs billets à venir, les principaux risques d’une non-existence sur le Web.

Risque 01. Ne pas être présent sur le Web, c’est accepter de laisser le monopole des conversations aux autres.

Pour une entreprise, pour une marque il est aussi important que pour une personne de savoir ce qui se dit d’elle.

Si en tant qu’êtres communicants et réceptifs à la critique, à la remarque et aux encouragements, nous ne tenions pas compte de ces indices pour évoluer et modifier notre comportement, nous serions tous des autistes consentants en puissance.

Il en est de même au sein de l’entreprise: comment savoir alors comment se positionner par rapport à ses concurrents ? Comment savoir si un produit plaît au public-cible sans se soucier des retours clients ? Comment développer de nouveaux produits en ignorant les attentes de ses clients potentiels ?

Laisser le monopole des conversations aux autres, c’est aussi et surtout, laisser ses concurrents s’en donner à cœur joie en cas de problème.

C’est ce qui est arrivé il n’y a pas si longtemps à la marque de vêtements Petit Bateau, le Bad Buzz ayant été relayé et attisé, principalement  par des community managers d’autres marques. A lire sur l’excellent blog CYROUL (http://www.cyroul.com), Petit Bateau : Une Crise Ex Nihilo (http://goo.gl/TUZH5)

A suivre,  Ne pas être présent sur le Web c’est aussi : risquer d’avoir une image chaotique, voir négative.

Pin It