Les arnaques sur le Web

Chacun connait le fameux scam africain, une spécialité nigériane.  Le scam nigérian commence généralement de la façon suivante (avec toutes les variantes possibles et imaginables):

Cher ami, bonjour.  Je veux rentrer dans une relation d’affaire avec vous.  Je suis la fille de l’homme d’affaires Machin, lâchement assassiné par ses associés.  Mais avant de mourir mon père m’a révélé l’endroit où il avait caché 15 millions de dollars.  Après avoir longuement prié, le Seigneur m’a révélé votre adresse et je vous écris pour partager cet argent avec vous car je suis atteinte d’un cancer et je vais mourir bientôt…

Neuf fois sur dix l’adresse est @yahoo.fr.  Et dans 100% des cas, le message est criblé de fautes d’orthographe et rédigé dans un sabir ressemblant vaguement au français.

La seule chose étonnante dans ce genre d’affaires est le nombre très élevé de gens qui se laissent piéger.

Mais ces arnaques ne représentent qu’une partie de ce qui se pratique sur le Web.  L’excellent site Mashable a publié la semaine dernière une infographie (http://goo.gl/qvlhE) à ce sujet.

Quelques chiffres:

  • près de 15% des fraudes concernent des marchandises payées mais non livrées
  • les hommes semblent plus frappés que les femmes (peut-être parce que plus d’hommes que de femmes utilisent l’ordinateur, peut-être parce que les femmes sont moins crédules que les hommes)
  • près de 66% des arnaques viennent des US
  • le fameux scam nigérian représente 5,8% des délits

Cinq recommandations:

  1. soyez prudents dès lors qu’il s’agit de transactions avec des personnes/commerces situés dans des pays exotiques ou si les offres semblent miraculeuses
  2. lancez une recherche pour vérifier la réputation de l’entreprise
  3. méfiance si on vous réclame de l’argent pour ouverture de dossier ou acompte
  4. tapez l’adresse du site de l’entreprise au lieu de cliquer sur un lien dans un mail
  5. méfiance absolue si quelqu’un vous réclame par mail (ou par téléphone) des informations confidentielles comme un mot de passe.  Jamais votre banque ne vous demanderait un mot de passe!

Pin It