Mais comment fait Google?

Vous lancez une requête dans Google et quelques fractions de secondes plus tard apparaissent les résultats.  Durant ces fractions de secondes il s’est passé toute une série de chose en arrière-plan.  C’est ce qu’explique Matt Cutts, un des ingénieurs en chef de Google.

Apparemment, c’est très simple.  Et Google fonctionne comme tous les moteurs de recherche, en 3 étapes:

  1. le robot (crawler) du moteur collecte le contenu des pages web qu’il rencontre.  Le plus de pages et le plus profondément possible (en suivant les liens vers d’autres pages).
    Plus la rotation du moteur est rapide, plus les informations sont fraîches.
  2. les données récoltées sont rangées et classées selon divers critères.
  3. les réponses aux requêtes doivent être pertinentes.

Quels sont les critères de classement des pages?

C’est là que se situe la recette de Google.  Et personne, en dehors de ses ingénieurs, n’en connait tous les ingrédients.  On en possède quelques-uns, dont:

  • plus il y a de liens vers une page, plus celle-ci est considérée comme populaire, et meilleur est son classement
  • si ces liens proviennent de pages elles-mêmes populaires, meilleur est son classement (et la page sera évidemment plus vite repérée par le robot)
  • les pages sur lesquelles les mots recherchés sont proches seront mieux classées que les pages comportant les mots éparpillés
  • le moteur tient compte des recherches précédemment effectuées

Le challenge pour les ingénieurs de Google est donc de trouver un équilibre entre proximité des mots, popularité des pages et qualité des liens pointant vers la page.

Pin It