Dépôt de brevet : Google assiste la recherche d’antériorité avec Prior Finder Art

’Pour être brevetable, outre le fait qu’elle doit être une « invention », une invention doit répondre à trois critères essentiels
1- Elle doit être nouvelle, c’est-à-dire que rien d’identique n’a jamais été accessible à la connaissance du public… Elle ne doit pas non plus correspondre au contenu d’un brevet qui aurait été déposé mais non encore publié.
2- Sa conception doit être inventive, c’est-à-dire qu’elle ne peut pas découler de manière évidente de 
l’état de la technique, pour un homme du métier.
3- Elle doit être susceptible d’une application industrielle, c’est-à-dire qu’elle peut être utilisée ou fabriquée dans tout genre d’industrie ( Wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Brevet)

Pour déposer un brevet, l’inventeur doit donc justifier la nouveauté  de son invention ce qui n’est pas toujours simple et ceci conduit généralement à faire de nombreuses  recherches parmi les demandes de brevet antérieures, des publications ou des articles de presse.
Avec « Prior Finder Art », Google propose de rendre ce processus plus facile. En cliquant sur « Rechercher des techniques antérieures » (version française), Google affiche les résultats pertinents provenant, et affiche les résultats pertinents de Google Patents, Google Scholar, Google Books à partir d’une analyse des phrases clés du texte du brevet. Vous pouvez affiner les critères de recherches tels que : mots clé, période.

 (ci-dessous, l’exemple donné par Google). http://tinyurl.com/c2758ep

Dans son billet du 14 Août, 2012 (http://tinyurl.com/bo9s4vu), Jon Orwant de Google indique que cet outil n’en n’est qu’à ses débuts en Europe.La langue en particulier peut être un obstacle, ce qui a conduit Google mettre à jour Google Translate, début 2012, en  intégrant les textes de l’Office européen des brevets pour l’anglais, le français, l’allemand, l’espagnol, l’italien, le portugais et le suédois, plus de langues sont prévues à l’avenir.

 

 

 

Pin It