App.net : le nouveau réseau social sans pub !

Dans l’univers des réseaux sociaux ultra dominé par les Facebook, Twitter, Google+,… et dans lesquels les publicitaires prennent une place croissante, le jeune entrepreneur américain Dalton Caldwell a décidé qu’il fallait créer un réseau social dans lequel les utilisateurs et les développeurs seront mis en avant…

C’est désormais chose faîte avec le lancement d’App.net !

Ce nouveau venu a pour particularité d’être totalement financé par ses propres membres ! En effet, il est demandé aux utilisateurs d’App.net de s’acquitter de 50$ par an pour les utilisateurs « lambda », 100$ pour les développeurs et 1000$ pour les professionnels.

Si, comme moi, vous vous posez la question de savoir pourquoi je dépenserai X$ par an pour être sur un réseau social alors que les grosses machines que sont Facebook et consorts propose d’y être gratuitement, la réponse de Dalton Caldwell vous donnera peut-être l’envie de tenter l’expérience :

« Nous construisons un service social en temps réel où les utilisateurs et les développeurs arrivent en premier, pas les publicitaires. Nous estimons que les réseaux sociaux basés sur la publicité vont systématiquement et inextricablement à l’encontre des intérêts des utilisateurs et des développeurs, que quelque chose doit être fait ».

Sinon, à quoi ça ressemble App.net ?

Son fonctionnement s’inspire directement du réseau social qu’il souhaite concurrencer, à savoir Twitter.

En effet, on retrouve le même type de pseudonyme précédé du fameux @. Le principe de messagerie est également très proche de ce que propose Twitter ; followers, following, les tags accompagnés du signe # (hashtag). A cela, il faut ajouter des fonctions complémentaires telles qu’un service chat, des flux RSS et une série non exhaustive d’app en tout genre.

La « grande » différence entre les deux réseaux est que App.net propose à ses utilisateurs de communiquer avec 256 caractères contre les 140 de Twitter.

Alors, App.net a-t-il de réelles chances de percer dans le monde des réseaux sociaux ?
Rien n’est impossible même si il n’est pas certain que les internautes soient prêts à débourser l’équivalent de 40€ par an pour un service qui ressemble vraiment fort à Twitter.

Par ailleurs, sur les 10.000 participants actuels (chiffre qui, avouons le ne pèse pas lourd comparé aux 900 millions d’utilisateurs sur Facebook et aux 500 millions d’inscrits sur Twitter) la grande majorité d’entre eux sont anglophones.

Alors, App.net est-il destiné à être un complément pour les vrais geeks à Twitter et consorts ou pourra-t-il se faire une place de choix dans le paysage des réseaux sociaux ? L’avenir nous le dira.

Pin It