Le BYOD, une tendance forte

Est-ce un effet de la crise?  Est-ce un développement du Web 2.0?  Est-ce du au fait que la plupart des particuliers sont aujourd’hui mieux équipés que les entreprises?
Sans doute une mélange de tas de causes.

Le BYOD signifie Bring Your Own Device.  En d’autres termes, « amenez vos propres appareils ».  L’expression a été créée par Intel en 2009.

Le BYOD est la traduction d’une évolution qui a déplacé les applications (traitement de texte, tableur, logiciels de comptabilité, etc.) et les données, de l’ordinateur aux nuages (cloud computing).  De ce fait, l’appareil à partir duquel on accède aux données et aux programmes importe peu.  Les utilisateurs de ces données veulent/peuvent y accéder de n’importe où et sur n’importe quel appareil.

Evidemment, la généralisation du BYOD provoque des angoisses auprès des DSI qui voient là une porte ouverte aux virus et à la curiosité du  monde entier.  Les informaticiens parlent de « Bring Your Own Danger » ou « Bring Your Own Disaster« .

Le BYOD présente aussi certains avantages comme:

  • les entreprises réalisent de substantielles économies sur des appareils coûteux
  • le matériel est respecté car il appartient à ses utilisateurs
  • les utilisateurs choisissent le matériel qui leur convient et sont donc plus heureux et plus efficaces
  • les frais réduits par l’adhésion à la technologie du cloud
Quelques liens pour en apprendre davantage:

Pin It