Le problème de la vérification de l'information

Il n’y a pas si longtemps que nous, les simples « gens », sommes devenus acteurs de l’information.  Il n’y a pas si longtemps que nous pouvons tous publier de l’information sur le web aussi simplement que nous écrivons un mail.  Il y a une petite dizaine d’années, depuis la diffusion des outils du web 2.0, nous sommes devenus rédacteurs et nos voix comptent face aux grands.  Nous avons tous ensemble acquis un immense pouvoir, celui de faire plier les puissants, y compris de renverser des tyrans.
Aujourd’hui, ce sont les médias qui nous écoutent. 

Cette possibilité récente a comme conséquence de multiplier les sources d’informations.  Et cette liberté nouvelle a comme conséquence de voir apparaître les avis les plus contradictoires à propos des mêmes sujets.  Certains, ceux que Michel Serres appelle Papa Ronchon, regrettent sans doute cette joyeuse anarchie et préféraient le temps de la source unique de savoir et d’avis, le temps de la version officielle.  C’est Papa Ronchon qui préférera interdire l’accès du web aux enfants plutôt que de leur apprendre l’esprit critique et la manière d’analyser et d’évaluer l’information.

Toute une série de critères doivent être pris en compte et je ne vais pas les détailler ici:

  • qui publie?
    notoriété, autorité, réputation…
  • pourquoi publie-t-il?
    pour vendre quelque chose, pour influencer, pour prendre un pouvoir, pour informer…
  • qui diffuse?
    une entreprise privée, une ONG, une institution officielle, un parti politique, un particulier, une université…
  • qualité de ce qui est diffusé
    citations, références, orthographe, style
  • à qui s’adresse-t-il?
    public adulte, enfants, secteur professionnel…

L’évaluation de l’information s’apprend.  Si vous souhaitez apprendre à évaluer correctement l’information pour éviter les erreurs stratégiques, la désinformation, le ridicule parfois, suivez l’une de nos formations que nous pouvons organiser dans votre entreprise (contact@easi-ie.com

Pin It