Touche pas à ma Liberté !

Il ne se passe pas une semaine sans que de nouvelles mesures soient prises par un Gouvernement pour limiter notre liberté sur le web.  Chaque jour nous apporte de nouvelles révélations sur la surveillance à grande échelle dont sont victime les citoyens.

Sous prétexte de lutte contre le terrorisme, notre liberté se réduit comme peau de chagrin.  Les Etats et les grands groupes récoltent déjà sur nous des milliers d’informations quotidiennement: les big data, cette autre menace sur notre sécurité.

En France, le Sénat se prépare à voter ce mardi de nouvelles mesures de contrôle de nos activité en ligne.  Et au bénéfice de l’Armée!  Deux citations devraient faire réfléchir les citoyens que nous sommes:

  • Clémenceau affirmait que « La guerre est une chose trop sérieuse pour être confiée aux militaires »
  • Montesquieu, le père de la séparation des pouvoirs en France, disait que « Tout pouvoir va jusqu’au bout de lui-même »
Ce matin, plusieurs journaux publient la pétition de plus de 500 écrivains et penseurs contre la surveillance digitale de masse.  Curieusement, aucun quotidien français et très peu de journaux francophones en parlent.  Lire ici http://goo.gl/cbZKpX l’article du Daily Mail.

Si un jour notre liberté venait à disparaître totalement, nous pourrions seulement regretter d’avoir accepté l’inacceptable.

Lorsqu’ils sont venus chercher les communistes
Je me suis tu, je n’étais pas communiste.
Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes
Je me suis tu, je n’étais pas syndicaliste.
Lorsqu’ils sont venus chercher les juifs
Je me suis tu, je n’étais pas juif.
Puis ils sont venus me chercher
Et il ne restait plus personne pour protester.

Martin Niemöller

Pin It