Réussir sa présentation et sa conférence

EASI-reussir-sa-conference-presentationUne conférence, une présentation client ne s’improvisent pas! Travailler le contenu est essentiel, et si le contenant n’est pas à la hauteur du contenu, l’objectif visé par votre présentation risque de ne pas être à la hauteur de vos attentes…

Le premier outil de présentation qui vient à l’esprit pour créer une présentation en entreprise est sans nul doute : PowerPoint.

Attention! Ce logiciel peut être ultra performant quand il est utilisé à bon escient. Malheureusement, ce n’est pas souvent le cas…
Vous faites certainement parti de ceux ayant déjà participé à des présentations interminables où des slides remplis de texte et de chiffres succèdent à ceux dédiés aux tableaux et graphiques.

Voici quelques astuces que nous vous confions pour donner une bonne présentation:

  1. choisir la bonne application
  2. suggérer et ne pas dicter
  3. respecter le public
  4. raconter des histoires, utiliser le storytelling

1. Choisir la bonne application

PowerPoint est souvent très mal utilisé.  Et surtout, il existe des alternatives.
Pourquoi, ne pas utiliser un outil de mindmapping (cartes mentales) doté d’un mode « Présentation » qui va ouvrir et fermer les branches en fonction des besoins de l’orateur?

Quelques outils de mindmapping gratuits:
– https://www.xmind.net/
– http://freemind.sourceforge.net/

Pensez aussi à Prezi (http://prezi.com/), qui donne l’impression d’assister à une présentation animée.

Mais finalement, l’outil importe peu et une bonne présentation se fait aussi bien sans support technique.

« A good set of slides won’t magically make your talk great. But a great talk is really hurt by terrible slides. »

Zack Holman

2. Suggérer et ne pas dicter

La catastrophe commence lorsque les slides sont remplis de texte, de phrases interminables et que l’orateur lit en même temps que le public. Dans ce cas, pourquoi ne pas envoyer les textes aux participants et leur éviter un déplacement?
Une bonne présentation fait participer le public en lui suggérant des choses. Un mot, une très courte phrase, et surtout une image feront parfaitement l’affaire. Surtout si l’orateur laisse s’écouler une fraction de seconde entre l’affichage et le début de sa prise de parole. Cette fraction de seconde incite le cerveau des personnes dans le public à réfléchir, à essayer de comprendre le message visuel et de suivre ainsi avec beaucoup plus d’attention et de curiosité.

3. Respecter le public

Le respect du public commence par une chose toute simple: lui faire face. Regardez les gens et pas l’écran! Si vous maîtrisez votre sujet (si ce n’est pas le cas, pourquoi prendre la parole?) et si vous avez bien préparé votre présentation, il n’est pas utile de regarder l’écran. Les mots et les images doivent vous permettre de dérouler votre exposé.

4. Raconter des histoires : utiliser le storytelling

Les slides ne comportant que des mots ou des images donne un énorme avantage sur le texte continu: ils permettent de raconter une histoire, d’adapter votre discours à l’attitude des auditeurs.  Vous êtes ainsi libéré du carcan du texte « tout fait ».

Nous partons trop souvent du principe que l’auditoire attend quelque chose en particulier. Ces gens sont là pour apprendre de vous. Etonnez-les. Emmenez-les où vous avez envie de les emmener. La vedette, ce n’est ni l’écran ni ce qui s’y trouve projeté, c’est l’orateur. Et un orateur, c’est d’abord un conteur.
Un conteur adapte son récit à son public.

Une bonne histoire ne peut pas durer des heures! Inutile d’emmener le public dans les méandres de votre pensée. Un minimum de digressions.
Il n’est pas non plus nécessaire de tout dire! Evitez les détails inutiles et inciter le public à vous poser des questions.

Pensez également à terminer votre exposé par un rappel de ce que vous voulez que le public retienne. En trois points…

Quelques présentations inspirantes:

– Voici la présentation considérée comme une des meilleures existantes, réalisée avec Google Presentation (Google Demo Slam: Epic Docs Animation)

– Christian Godefroy – le storytelling – raconter une histoire

– 3 conseils de pro pour réaliser une bonne présentation

Pin It